Festival lyrique de Salon de Provence

Du 8 au 11 août dans la cour Renaissance du château l'Emperi


MV2019 Programme du festival 2019

Cet été se dérouleront trois soirées très différentes : le 8 août la soirée Jeunes Talents, suivie d'un film consacré à Maria Callas présentant l'intégralité de ses trop peu nombreuses videos.
le 10 août : la Traviata avec Michaela Dinu , le grand tenor colombien Alejandro Escobar et Clorindo Manzato dans le rôle de Germont.
Le 11 août, soirée mélodies célèbres : italiennes, espagnoles mais aussi airs d'opérettes.
Et toujours avec les choeurs de Parme et l'Orchestra Sinfonica Cantieri d'Arte sous la direction de Stefano Giaroli.





Les artistes du festival 2019

solistes

Mihaela DINU, soprano
Premier prix de chant à l'académie de musique de Bucarest en 1996 elle fait partie de la promotion 1998 du CNIPAL.
Elle débute à l'Opéra de Bucarest dans Gilda (Rigoletto) et fait ses débuts à l'opéra de Marseille dans Don Carlo. Elle chante au San Carlo de Naples à côté de J. Van Dam et L. Nucci dans Don Carlo. Les grands rôles se succèdent sur les scènes européennes : Lucia di Lamermoor, Madama Butterfly, Carmen, Rosine du Barbier de Séville... Elle fut professeur de chant au conservatoire de Salon de Provence. Actuellement ele vit à Venise et donne de nombreux concerts dans les lieux prestigieux de la Sérenissime.



solistes

Alejandro Escobar, tenor
Depuis ses débuts à Trévise, il a développé sa carrière en Italie et à l'étranger, dans toute l'Europe et au Bresil, Mexique, Colombie, Japon,Chine. Son répertoire est varié : opéras du 18 et 19 èmes siècles (Rigoletto, La Traviata, le Barbier de Séville, Don Pasquale...). Il chante aussi beaucoup des oeuvres de "forme oratorio": Haëndel, Mozart, Mendelsohn...



solistes

Clorindo Manzato, baryton
Son répertoire s’étend des airs antiques du XVIIe siècle à l’opéra contemporain, sans oublier les « lieder » allemand et la mélodie française. Il est autant à l’aise dans le répertoire bel cantiste (Bellini, Donizetti, Rossini) que dans le répertoire romantique verdien, puccinien ou français (Gounod, Massenet). Il fait ses débuts en 1997 avec l’opérette « l’Auberge du Cheval Blanc » et dans l’opéra de Verdi « Simon Boccanegra ». Il a participé à de nombreux concerts avec l’orchestre « La Neuvième Symphonie » de Beethoven, le « Stabat Mater » de Rossini, la « Messa di Gloria » de Mascagni. En 2007 il est sur la scène du Théâtre de Charenton dans la région parisienne, à l’occasion du 30e anniversaire de la disparition de Maria Callas.


solistes

Sylvain Souret, chef de chant
Passionné par le répertoire lyrique il se perfectionne dans le métier de chef de chant avec Sabine VATIN (Théâtre du Châtelet Paris) et Denis DUBOIS (Opéra Bastille Paris). Remarqué par Janine REISS il étudie avec elle le répertoire lyrique. Il étudie également avec Georges PRÊTRE durant deux années. En découlera différents engagements, dont à l’Opéra Théâtre d’Avignon, aux Chorégies d’Orange, au CNIPAL (Centre National d’Insertion Professionnel des Artistes Lyrique) de Marseille en qualité de chef de chant. Aujourd’hui il est le pianiste particulier de Claudia SOROKINA, Sylvie BRUNET-GRUPPOSO, Elena GABOURI, il est également Directeur Musical du Centre de Formation Lyrique Voca’Libertà en Avignon et Directeur Musical des Jeunes Talents du Festival Lyrique de Salon de Provence, ainsi que Directeur Artistique du Festival de Sornac.



solistes

Stefano GIAROLI,chef d'orchestre.
Il obtient un diplôme de piano mais étudie aussi la composition et la direction d'orchestre au conservatoire de Bologne et de Parme. Il fonde le Coro Jubileum qui réunit quatre choeurs de la région de Reggio Emilia. Avec cette formation il aborde le répertoire baroque. C'est en 2001 qu'il fait ses débuts en tant que chef lyrique avec la Traviata à Bâle. Puis il dirige "les Noces de Figaro", "l'Italienne à Alger", "l'Elixir d'amour" "la Bohème", "Tosca"...Il fonde l'Orchestra sinfonica dei Cantieri d'Arte. Avec cet orchestre, il est notre fidèle partenaire depuis le début de notre festival.


solistes

Choeur de l'Opéra de Parme.
L'opéra de Parme fut construit en 1821 par la volonté de la duchesse Marie-Louise d'Autriche. Son public est reconnu comme très compétent, exigeant et passionné. Son nom est étroitement lié à ceux de G. Verdi et à celui du chef d'orchestre A. Toscanini né à Parme. Son choeur est actuellement considéré comme l'un des plus grands choeurs du monde et il interprète Verdi sur toutes les grandes scènes. Il est placé sous la direction d'Emiliano Esposito, également directeur du choeur du théâtre Verdi de Busseto.